C’est quoi ?

La lipostructure du visage consiste à utiliser le tissu adipeux du patient, obtenu par une liposuccion, pour combler les zones du visage qui ont perdu du volume avec le temps, pour rendre au visage un aspect plus attrayant et jeune. De plus, il est démontré que ce type de greffe apporte du tissu vascularisé et sain au reste du visage.

Qu’est-ce qui peut être amélioré ?

Selon la taille de la greffe adipeuse, nous pouvons l’appliquer dans différents zones :

  • Greffes : comblement de la zone malaire, de la zone temporale, des sillons, du profilage mandibulaire et de l’augmentation du menton.
  • Micro-greffes : Remplissage de la région péri-oculaire, correction du creux lacrymal, des paupières vides et des cernes.
  • Nanofats: rajeunissement de la peau et cernes.

Comment l’intervention se déroule-t-elle ?

L’intervention se fait habituellement sous anesthésie locale avec ou sans tranquillisants. On marque les zones à traiter et à aspirer avant la chirurgie. Pour extraire la graisse, on réalise une liposuccion avec des canules très fines (2 ou 3 mm de diamètre) par le biais d’incisions de 3 à 5 mm qui laissent une cicatrice à peine visible.

Le tissu adipeux obtenu de la liposuccion est traité par différentes méthodes en fonction de chaque cas. Il est filtré de façon précise à l’aide de micro-canules dans la zone réceptrice. Les infiltrations sont réalisées par des orifices de 1 mm qui ne laissent pratiquement pas de cicatrice. Les modifications sont contrôlées tout au long du processus, mesurant minutieusement les quantités et la position dans laquelle la graisse est injectée.

Finalement, des vêtements compressifs sont placés sur la zone donneuse afin d’éviter des œdèmes postopératoires et la zone infiltrée est bandée ou maintenue en place à l’aide de pansements afin d’éviter que la graisse ne bouge.

Suites opératoire

La durée d’hospitalisation est inférieure à un jour. Après la sortie de l’hôpital, vous devrez porter des vêtements compressifs durant une période (moins d’un mois) et des massages de drainage lymphatique seront effectués pour réduire l’œdème postopératoire de la zone donneuse. Il faudra éviter de toucher la zone injectée, car le comblement pourrait se déplacer les premiers jours.

Si un deuxième comblement est nécessaire, il peut être fait tant qu’une zone donneuse est disponible, pas avant au moins 3-4 mois.

Le résultat est permanent car une fois que la greffe est bien intégrée, elle reste toute la vie.

Complications

Il y en a peu car il s’agit d’une technique mini-invasive qui utilise un matériau autologue. Il n’y a donc pas de rejet possible. Réalisées par des mains entraînées, les complications graves telles que les perforations avec la liposuccion ou les embolies graisseuses sont réduites par l’infiltration de tissu adipeux dans un vaisseau sanguin. Parmi les complications moins graves, on peut observer des infections, des séromes ou la formation de calcifications ou de kystes huileux.


hsr-logo

Conseils personnalisés

Demandez l'avis d'un expert si vous avez besoin de résoudre des doutes ou si vous voulez réaliser votre traitement

Hospitales Universitarios San Roque vous offre une équipe de professionnels qui s'occupe de toutes vos questions

    J'ai lu et j'accepte le politiques de confidentialité
    Je confirme que j'ai plus de 18 ans